18/02/2018

VACCIN CONTRE LA GRIPPE:

MIEUX VAUT PREVENIR QUE GUERIR !


Selon avis d'experts:

Si le taux de mortalité a baissé à tous niveaux et plus particulièrement pour certaines maladies, nous devons croire au progrès de la médecine qui n’a cessé d’oeuvrer durant des décennies au profit de la prévention.
Nous avons réussi à intégrer l’hygiène de vie dans notre plan vital en tant qu’attitude pleinement convaincante pour notre santé physique et psychologique.
Les antibiotiques ont eux aussi fait leur bout de chemin et fourni leurs preuves malgré le souci face à l’immunité.
Et puis, il y a eu la vaccination, un procédé incomparable pour l’éradication de maladies potentiellement mortelles comme le tétanos, la diphtérie, la variole, mais également la grippe, toujours et encore d’actualité !

Une controverse s’ouvre pourtant à ce sujet :


«  Le vaccin de la grippe a échoué cette année, il a été inutile... »


Chaque année, on entend bredouiller la même phrase et on ne cesse de remettre en question le pouvoir et l’efficacité de la vaccination, surtout pour les sujets vulnérables !
A ce stade, il faudrait plutôt se poser la question légitime si se faire vacciner deux fois par année ou alors déjà à la mi-octobre, bien avant les périodes de pic( décembre et fin janvier). Cela pourrait réduire également le phénomène de contagion, véritable thriller populaire...
Notons aussi que ,(selon la littérature médicale),  les récidives grippales ou résistances à la vaccination,  ne sont en aucun dues à l’inéfficacité du vaccin mais au fait que certaines souches mutent et échappent de ce fait à son contrôle.

On se verrait parachuté à l’arrière sans la vaccination contre la grippe mais certainement pas pour économiser des années en plus...!


Transgresser les progrès scientifiques c’est un peu "mourir"et non pas prévenir!

Alexandra Spagnolo

19:16 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.